Le Time Timer

Standard

 

 

Petite

J’avais entendu parler de ce fameux cadran lors d’une conférence donnée par une éducatrice spécialisée sur les enfants à besoins particuliers. Quand je l’ai vu apparaitre sur nos tablettes, j’ai vite sauté dessus. Ce cadran est magique, tout simplement!

Pour un enfant, attendre 5 minutes ça peut être l’éternité. 5 minutes, ça ne veut rien dire, ce n’est pas réel, le Time Timer permet donc à l’enfant de matérialiser le temps. Il voit donc le temps s’écouler un peu comme le ferait un sablier, mais minute par minute. Il y a même un bouton pour le volume, il n’est donc pas nécessaire que le cadran sonne quand le temps est écoulé.

 

J’aime beaucoup m’en servir dans les situations suivantes:

-Le souper sera près dans X minutes;

-On part dans X temps;

-On fait une course, tu as X temps pour ramasser ta chambre;

-Tu vas en réflexion X minutes;

-Tu fais X minutes d’études et de leçons;

-Tu as X temps pour jouer à l’ordinateur;

– Faire 15 minutes de sport pour ramasser des cubes d’énergie (Défi Pierre Lavoie)

 

Bien sur, mes enfants peuvent toujours tricher en rajoutant ou en enlevant du temps, mais je garde l’oeil ouvert en ayant ma montre à portée de mains. Le but est vraiment qu’ils comprennent le temps, cette chose qui est tellement abstraite pour eux. De plus avec sa petite poignée, il se transporte vraiment partout, contrairement à la minuterie du four. Mon garçon qui est en maternelle m’a même dit qu’il y en avait un dans sa classe.

http://www.calinsetpopotin.com/time-timer-plus-minuterie-a-representation-visuelle.html

 

Annie

Omaiki, 100% québécois et notre partenaire depuis 2007

Standard

Chez Câlins et popotin, on aime connaître nos partenaires et nos fournisseurs. On a un attachement énorme pour les compagnies qu’on a vu grandir et évoluer au fil des années. C’est particulièrement le cas pour Omaiki.

Quand nous avons ouvert boutique, en 2007, les fabricants de couches lavables québécois se faisaient rares. Ceux qui existaient vendaient eux-même leurs produits et ne correspondaient pas, à cette époque à l’image moderne et coloré que nous voulions donner à la couche lavable.

Oassen.jpgNous avons découvert: Moi maman et cie (ancien nom de Omaiki). Des fabricantes locale d’une superbe couche moulée en chanvre en en bambou. C’est au cours du salon Maternité paternité enfants de Montréal 2008 qu’elles ont lancé la première couche à poche québécoise que nous avons eu sur nos tablettes.

Un an plus tard, elles nous étonnaient encore en lancant sur le marché la désormais classique TEO! LA tout en un avec le Ö sur les fesses.

Elles ont aujourd’hui évolué en nous offrant une gamme complète de couches lavables et d’accessoires pour bébé tous fabriqués ici. Ils sont distribuées partout au Canada et aux États-unis.Nous sommes très fiers d’être des partenaires depuis le tout début de cette compagnie que continue de grossir et de nous impressionner.

Les voici: Ariane et Anouk!

omaiki_girls_blog.jpgÉcologique et pratique, deux qualités que recherchent les créatrices d’Omaïki. Soucieuses d’offrir le meilleur à leurs enfants et au monde dans lequel ils grandiront, elles ont plongé dans l’aventure de la fabrication de couches «haute performance». Omaïki propose une alternative d’utilisation facile qui démystifie le monde pratique et le choix logique des couches lavables.

Omaïki a été fondé en 2007, par Anouk Bélanger et Ariane Delorme, et depuis, elles sont fières de proposer une ligne de produits complète et de qualité supérieure, laquelle est entièrement dessinée, créée et fabriquée au Québec.

Du bébé naissant au jeune écolier, Omaïki suit les parents dans leur aventure de consommation éco-responsable en offrant des produits réutilisables, durables, mais au look totalement incontournable!

 

Plongez dans l’aventure Omaïki avec nous!

On a marché sous la lune

Standard

Vendredi dernier, comme à chaque année, l’équipe de Câlins et popotin a participé au Relais pour la vie 2012 qui se déroulait au Parc Maisonneuve à Montréal. Notre équipe a amassé 500$ que nous avons remis à la société canadienne du cancer.

Le cancer est un fléau et tout le monde au cours de sa vie sera affecté de près ou de loin. Un événement rassembleur comme le relais pour la vie permet de créer un noyau de solidarité et de joie autour de ce fléau.

Le défi de demeurer tout une nuit éveillé à marcher est difficile mais se réalise aisément parce qu’on est poussé par la force du groupe. L’histoire d’une nuit, on a l’impression d’avoir un certain pouvoir et de faire un pied de nez au cancer.

La photo illlustre la marche aux lanternes, sans doute le moment le plus émouvant de la nuit. Chaque lanterne sur le trajet est rend hommage à quelqu’un qui lutte, qui a gagné po perdu sa lutte contre la maladie. Un tour de piste sans paroles est effectué au chat des cornemuses et nous rappelle la raison profonde de noter présence au Relais pour la vie.

En terminant, je tiens à remercier, nos fournisseurs, collègues de travail et clients qui ont donné pour noter levée de fonds. Je tiens particulièrement à remercier mes proches qui me suivent depuis deux ans dans cette grande ballade. Votre appui et votre motivation me rappellent que les épreuves sont plus faciles à vivre lorsqu’on est bien entouré. Je vous aimes.